La Fédération Royale Marocaine de karaté et disciplinés associées

Karate Marocain

Le karaté est la discipline sportive la plus pratiquée au Maroc après le football. Et pourtant, l’institutionnalisation de ce sport est relativement récente (1974) alors qu’il est introduit au Maroc depuis les années 50. Ceci dénote du penchant des marocains vers des arts martiaux et du karaté en particulier dispensé aujourd’hui au niveau de 735 associations, pour un effectif global de près de 33 000 pratiquants licenciés. A noter que compte tenu des pratiquants non adhérents, le nombre de karatekas au Maroc s’élèverait à quelques 100 mille environs.

La FRMK&DA poursuit, de ce fait l’effort d’élargir davantage la base de pratiquants qui reste encore en deçà au potentiel existant. Et pour les besoins de la cause, la Fédération a élaboré un plan de développement à moyen et long terme. Parallèlement, elle poursuit l’exécution de son plan d’action pour la population de karatekas destinés au haut niveau.

La politique fédérale a été probante et pour preuve, le nombre croissant des inscrits au niveau des clubs et les performances de nos représentants sur le plan international. Et c’est tout naturellement que le Maroc gagne la confiance des fédérations étrangères et de la Fédération Mondiale, elle-même, qui n’a pas hésité à lui confier l’organisation de la 6ème édition des Championnats du monde cadets/juniors (12--15 novembre 2009). A ce grand honneur, nos karatékas ont rendu la politesse. Ils ont occupé le 3ème rang mondial avec trois médailles dont deux de bronze gagnées par Ilyass Zaoui et Boudebouz Soufiane. Mieux encore, le Marocain Assil Benaissa a été sacré champion du … monde !! Cette ligne de réussite s’est poursuivie lors du Championnat du monde en Espagne (Novembre 2013) ou les jeunes karatékas marocains se sont adjugés trois médailles de bronze.

Au succès sur le plan sportif s’ajoute la qualité de l’organisation et l’affluence de foules d’amateurs du karaté venus des quatre coins du Royaume. Une grande réussite au demeurant sur tous les plans ce qui a encouragé la FRMK&DA a postulé pour l’organisation des mondiaux 2016.

Aujourd’hui, le Maroc n’est plus à présenter et l’avenir est encore plus prometteur. La boucle sera bouclée avec l’ouverture prochaine du Centre National de Karaté à Rabat, un centre moderne, dédié aussi bien aux sportifs qu’aux cadres parmi les formateurs, les juges …

Bref, le karaté national est en phase de passer à la vitesse supérieure et tout indique que le Maroc rentera très prochainement dans la Cour des Grands. Si ce n’est déjà fait, notre pays est actuellement la 2è puissance continentale de karaté.